ATTENTION: Ce guide n’a pas été mis à jour suite aux pénuries de stock dues au Covid-19, les articles proposés peuvent donc s’avérer être hors stock ou à des prix différents de ceux affichés. Nous travaillons à la mise à jour de cet article dans les prochains jours.

Quelle fréquence ? Tout dépend de l’utilisation. Si vous souhaitez faire de la bureautique, un écran 60 ou 75 Hz suffit largement. Si vous jouez cependant, un écran avec un taux de rafraîchissement plus élevé comme 144 ou 240 Hz représente un certain avantage. Attention à ne pas tomber dans les abus, une plus grosse fréquence ne vous rendra pas meilleur voir peut être contre-productive, comme on peut le voir dans le setup des joueurs professionels ou encore d’après une récente vidéo de LinusTechTips.
La fréquence c’est bien, mais attention à l’input lag ! Avant tout, l’input lag c’est le temps d’attente entre la source (input) et l’affichage à l’écran. Ce temps d’attente peut varier mais c’est un phénomène qui se mesure et qui ne se lit pas sur la fiche technique. Nous conseillons dans ce guide des écrans n’ayant pas ce problème d’input lag.
Et FreeSync, GSync, Adaptive Sync ? Pour lutter contre l’input lag, les fournisseurs ont mis en place un certain nombre de normes. Une technologie de synchronisation adaptive (FreeSync chez AMD et GSync chez NVIDIA) permet donc de diminuer l’input lag. En réalité cette technologie est plus ou moins dépassée en 2020. Ne vous attardez pas sur un écran FreeSync ou GSync, si votre écran le possède c’est un plus. Si votre nombre d’images par seconde est faible, activez cette technologie. Si au contraire vous possédez un nombre d’images par seconde important (+200 FPS), désactivez cette technologie.
Quid de la connectique et de la taille ? Dans tous les cas, optez pour une connexion en Display Port, c’est la connectique la plus propre concernant l’input lag et accepte des fréquences et résolutions plus élevées. En ce qui concerne la taille de l’écran, s’il s’agit d’un jeu compétitif où l’ensemble des informations doivent être visibles, un écran de maximum 25 pouces est recommandé. Au delà, il faudra de préférence s’éloigner de son moniteur ou jouer à des jeux non compétitifs, le mieux étant de tester l’écran si possible avant l’achat.
Quelle type de dalle ? Actuellement les dalles TN proposent l’input lag le plus bas et la fréquence de rafraîchissement la plus élevée. Les dalles IPS sont plus honnêtes au niveau des couleurs, qui sont souvent plus vives. De plus, les dalles VA proposent un compris entre une bonne colorimétrie des dalles IPS et un bon temps de réaction des dalles TN (en restant moins bon). Enfin l’OLED reste la dalle la plus respectueuse des couleurs (avec des noirs profonds) mais est souvent hors de prix.